Pourquoi les membres de l’assemblée devraient-ils prêter serment?

Les participants devraient s’engager par serment à orienter les choix dans le respect de la mission de l’Assemblée, dans l’intérêt général des générations futures. Cette disposition est loin d’être un détail. Éviter une telle forme d’engagement solennel ne pourrait que jeter le doute sur les intentions des initiateurs du projet ET des participants à venir. Elle libérerait certains participants des contingences à court terme de l’organisation dont ils sont issus.

Une attention particulière serait accordée à la mixité H/F[1] et à l’âge (avec un pourcentage de jeunes < 30-40 ans supérieur à la moyenne nationale dans chacun des groupes).

Outre des conditions générales :

– pas de casier judiciaire

– pas de mandat politique en cours.

– être de nationalité belge (quid des résidents de l’UE depuis au moins X années ?)

– et, pour les citoyens tirés au sort, pas de responsabilités au sein des syndicats, des fédérations professionnelles, des mouvements associatifs et des facultés universitaires, tous représentés par ailleurs (cela pourrait faire l’objet d’une déclaration d’absence de conflit d’intérêt).

Du dialogue entre les différentes catégories de participants, devrait émerger une compréhension plus holistique du monde. Et du nécessaire champ de tensions entre eux, devrait naître le meilleur équilibre acceptable. Il ne sert à rien d’avoir raison tout seul…


[1] 50/50 dans le groupe des citoyens tirés au sort, et une mixité raisonnable dans les autres groupes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *