Quels acteurs ont les compétences pour gouverner ?

EXTRAITS de « Réinventer la démocratie? », une analyse du point de vue des citoyens belges par Jean-Benoit PILET (JPILET@ULB.AC.BE)

Six profils principaux parmi les citoyens belges

Quels acteurs ont les compétences pour gouverner (honnêteté, expertise, empathie)?

 

Les démocrates hybrides

  • Caractéristiques
    • Défendent un modèle politique maintenant les élus, mais en collaboration avec une intervention plus directe des citoyens et des experts
  • Réformes soutenues
    • Référendums
    • Assemblées citoyennes
    • Ministres technocrates
  • Profil
    • Plus âgés que la moyenne
    • Plutôt des hommes
    • Niveau moyen de diplôme légèrement sous la moyenne
    • Plus présents en Flandre
    • Niveau de revenu un peu au-dessus de la moyenne

Les citoyens apathiques

  • Caractéristiques
    • Niveau de confiance très bas envers les trois acteurs.
    • Ont en particulier des doutes quant à la compétence des citoyens, l’empathie des experts et l’honnêteté des élus.
  • Jugement moyen négatif pour toutes les réformes
  • Profil
    • Niveau de revenu plus bas que la moyenne
    • Plus présents en Wallonie et à Bruxelles

Les démocrates délégatifs

  • Caractéristiques
    • Forte confiance dans les experts
    • Plus confiant que la moyenne envers les élus
    • Très faible confiance dans les compétences des citoyens.
  • Réformes soutenues
    • Soutiennent uniquement les formes consultatives d’association du citoyen
    • Fort soutien aux ministres technocrates
  • Profil
    • Niveau de diplôme élevé
    • Intérêt fort pour la politique

Les anti-élus

  • Caractéristiques
    • Très faible confiance dans les élus
    • Evaluations les plus positives des citoyens et des experts
  • Réformes soutenues
    • Les plus haut niveau de soutien envers
      • Référendums
      • Assemblées citoyennes
      • Ministres technocrates
  • Profil
    • Plutôt des hommes
    • Niveau moyen de diplôme sous la moyenne
    • Plus présents à Bruxelles
    • Niveau de revenu un peu au-dessus de la moyenne
    • Plutôt à droite

Les démocrates représentatifs

  • Caractéristiques
    • Evaluation des élus un peu au-dessus de la moyenne
    • La plus faible confiance dans les citoyens et les experts
  • Opposés à toute réforme allant vers un plus fort rôle pour les citoyens ou les experts
  • Profil
    • Plus âgés que la moyenne
    • Plutôt des hommes
    • Très présents chez les sans-emploi et les pensionnés

Les démocrates participatifs

  • Caractéristiques
    • Evaluation très positive des citoyens
    • Evaluation très négative des élus et les experts
  • Soutien au référendum et aux assemblées citoyennes
  • Opposition nette aux ministres technocrates
  • Profil
    • Plus âgés que la moyenne
    • Plutôt des hommes
    • Très présents chez les citoyens ayant un emploi plus précaire
    • Plus présent à Bruxelles

Conclusion rapide

  • Indubitablement, le temps est venu pour débattre et réformer la démocratie belge qui demeure presque exclusivement fondée sur la logique représentative.
  • La voie de l’hybridation semble prometteuse… mais est encore largement à inventer
  • Il faut toutefois être conscient que ces nouveaux modèles hybrides:
  • Ne satisferont jamais tous les citoyens
  • Fera passer la participation politique d’une participation rare mais quasi-universelle (le vote) à une participation à la carte
  • Pourraient entrainer des conflits de légitimité

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *